“C’est lui, c’est l’homme que j’attendais !” Notre subconscient nous joue parfois des tours lorsqu’il s’agit d’affaires de cœur. Mais selon une étude américaine, les femmes feraient bien de s’écouter car il ne leur faut que 15 minutes pour décoder que c’est le bon. Explications.
En un quart d’heure, on peut faire beaucoup de choses : une séance de sport intensive, lire le Journal Des Femmes, faire ses comptes…

Selon une étude neurologique sérieuse menée par la Case Western Reserve University de Cleveland (Ohio), 15 minutes est le temps qu’il faut aux femmes pour reconnaître l’homme de leur vie. Trop rapide ou pas assez ? Pourtant, les mouches – oui, l’étude a été réalisée sur des mouches dont la partie sensorielle du cerveau est segmentée de la même manière que la nôtre – n’ont besoin que de 15 minutes pour ressentir l’envie d’aller plus loin avec un prétendant. C’est le gène DATI qui contrôle ce choix. Une observation attire notre attention : toutes les femmes ne sont pas égales face au coup de foudre, car certaines d’entre nous auraient besoin de plus de temps pour savoir si un homme leur plaît vraiment.

Les hommes ont 15 minutes pour nous séduire

Combien de temps faut-il pour savoir si ce prétendant est le bon ? Après quelques minutes d’approche, vous avez envie de vous lancer dans une histoire sérieuse (ou pas) avec lui ? Au fond de vous, vous êtes convaincue d’avoir la réponse et vous avez certainement raison… car la réponse est dans vos gènes ! Selon les chercheurs, les femmes, comme les mouches, n’ont besoin que d’un quart d’heure pour arriver à une conclusion et décider de se mettre en couple ou non.

La décision finale équivaut à “l’option la plus excitante”, selon les résultats de l’étude expliqués dans The Telegraph : “La femme accumule toutes les informations sensorielles qu’elle a glanées en peu de temps et lorsqu’elle atteint un certain niveau d’excitation, elle fait son choix”. Attention messieurs, on dit aussi qu’une fois notre décision prise, il nous est impossible de revenir en arrière et qu’après 30 minutes de séduction, la réponse sera clairement “non” !

15 minutes pour reconnaître l’élue : si cela ne suffit pas, vous avez été transférée !
Cependant, Joseph Schinaman et d’autres scientifiques qui ont étudié comment le cerveau humain (et la mouche) prend des décisions, révèlent que les femmes ne sont pas toutes logées à la même enseigne, puisque le gène DATI, comme tout autre, peut muter.

“Ce qui est remarquable chez les femmes dont le seul gène a muté, c’est qu’elles ne peuvent pas accepter les hommes, même si elles font tout pour les impressionner”, disent-ils. Donc, pas d’inquiétude à avoir si vous faites partie de ces femmes qui restent indécises ou difficiles à atteindre pour ces hommes : c’est dans vos gènes !

Share This

Partager ceci

Partagez cet article avec vos amis !