Soulager naturellement les maux de l’été en douceur

Soulager naturellement les maux de l’été en douceur

L’été est la saison préférée d’une grande majorité de personnes, mais certains le redoutent pour les risques qu’il présente. Coups de soleil, piqûres de moustiques, mal des transports… sont en effet autant de désagréments susceptibles de gâcher les plaisirs estivaux.

Nous vous proposons ici quelques solutions naturelles à conseiller à vos clients pour leur permettre de passer un été en toute sérénité.

Bon voyage

Le mal des transports, également appelé cinétose, fait redouter à certaines personnes tout voyage, que ce soit en voiture, en bateau ou en avion.

Il se manifeste principalement par des nausées pouvant aller jusqu’à des vomissements, et un mal de tête.

Quelle est la cause du mal des transports ? Il est causé par une discordance entre les informations reçues par le cerveau et celles transmises par les yeux, l’oreille interne et les récepteurs musculaires. En raison du mouvement du véhicule, l’organe qui régule l’équilibre, situé dans l’oreille interne, est perturbé.

Les enfants sont les plus sensibles, surtout en voiture, et entre 3 et 12 ans.

Les femmes seraient également plus concernées que les hommes, surtout pendant leurs règles et pendant la grossesse. Et le fait de mentionner ou de voir des aliments peut encore accentuer le problème…

La gêne sera amplifiée en cas de mauvaise ventilation, en présence de fumée et après un repas copieux.

Il est très fréquent sur un bateau et peu de personnes y échappent, et encore moins lorsque la mer est agitée.

Ce trouble est généralement assez bénin, mais néanmoins très inconfortable. Pour l’éviter, la menthe et le gingembre sont deux grands classiques. Ils sont en effet connus pour être des anti-nauséeux. Vous pouvez les recommander sous forme d’infusions à préparer avant le départ et à mettre dans un thermos, ou d’huile essentielle de menthe, qui peut être simplement inhalée ou placée sur un morceau de sucre ou mieux, une pastille neutre.

Les morceaux de gingembre confits sont une façon pratique et savoureuse de profiter des propriétés antiémétiques (inhibitrices de vomissements) rafraîchissantes et stimulantes de ce rhizome.

Sauvez votre peau

La hausse des températures et un ensoleillement plus intense incitent spontanément à moins se couvrir. Plus exposée, la peau est donc à la merci du soleil, mais aussi des insectes dont le moustique est l’ennemi public numéro un de l’été.

Au soleil

Très fréquents aux premiers jours de l’été, les coups de soleil sont causés par l’exposition de la peau aux rayons du soleil. Bien qu’ils se traduisent tous par des rougeurs, ils peuvent varier en intensité et sont classés par ordre croissant de gravité, du premier au quatrième degré. Dans les cas les plus graves, des nausées et des vertiges peuvent être observés en parallèle.

Les mesures de prévention font désormais l’objet d’une large publicité chaque année afin de sensibiliser le public.

De votre côté, vous pouvez mettre en avant dans vos rayons dès avril ou mai différents produits solaires en proposant une large gamme d’indice, de 15 à 50 pour l’écran total. Ils conviendront aux enfants (il existe désormais des formules spécialement adaptées à leur peau fragile), aux peaux les plus claires et les plus foncées.

Complétez votre offre avec des soins après-soleil apaisants et du gel d’aloe vera, un grand classique pour apaiser et hydrater les zones brûlées par le soleil.

Enfin, ces huiles et macérats végétaux sont également très efficaces pour apaiser, nourrir et régénérer les peaux abîmées : huile de germe de blé, macérat huileux de calendula ou de millepertuis.

Aïe, ça pique !

Les insectes veulent notre peau en été.

Surtout les moustiques, dès que nous sommes près d’une source d’eau stagnante (eau dans un récipient, étang…), que ce soit en forêt, en ville ou à la campagne.  Chez ces insectes, seules les femelles piquent et ce, pour assurer la survie de leur espèce et le sang qu’elles prennent en piquant leur assure un apport de protéines nécessaires à la maturation de leurs œufs.

Elles attaquent généralement à l’aube et au crépuscule, puis se retirent pour parfaire le développement des œufs jusqu’à leur ponte. Pour se nourrir, les moustiques peuvent parcourir jusqu’à 30 km par jour !

Vous pouvez proposer 2 types de produits à vos clients :

– Des répulsifs pour les tenir à distance et les empêcher de piquer : les formules proposées contiennent le plus souvent de la citronnelle ou du géranium, seuls ou en association avec d’autres huiles essentielles. Il existe des sprays à vaporiser dans l’air ou sur la peau. Ou des synergies d’huiles essentielles à mettre sur un support comme un bracelet par exemple pour éviter une application directe sur la peau.

– Les soins apaisants après les piqûres : car les piqûres de moustiques peuvent provoquer de terribles démangeaisons. Les gels ou les crèmes existantes peuvent être formulés