Attention ! Combien de grammes de sel par jour ?

Attention ! Combien de grammes de sel par jour ?

Le sel fait partie intégrante de notre alimentation et est omniprésent. L’Organisation mondiale de la santé s’inquiète de l’excès de sel que nous absorbons quotidiennement et nous informe à ce sujet. Incontestablement, le sodium est un élément vital pour l’organisme car il contribue au fonctionnement de l’activité électrique de nos cellules, au maintien du volume plasmatique et à l’équilibre acido-basique.

Cependant, consommé en excès, il peut entraîner de graves problèmes de santé. Mais comment savoir si l’on consomme trop de sel ? Combien de grammes de sel par jour devrions-nous idéalement consommer ? Quelle quantité de sel les aliments contiennent-ils ? Et comment réduire sa consommation de sel ? Cet article vous aidera à y voir plus clair.

Notre consommation de sel

Les Français, comme la plupart des autres habitants de la planète, consomment beaucoup trop de sel. Deux enquêtes de l’Institut national de la consommation révèlent que la consommation moyenne de sel des aliments consommés en France est la suivante

– 8,7 g/jour pour les hommes ;

– 6,7 g/jour pour les femmes ;

– 5,9 g/jour pour les garçons de 3 à 17 ans ;

– 5,0 g/jour pour les filles de 3 à 17 ans, ces deux derniers chiffres variant avec l’âge.

A cela s’ajoute 1 à 2 grammes de sel par jour ajoutés à l’eau de cuisson puis à l’assiette.

Or, l’OMS recommande de consommer moins de 5 grammes de sel par jour, soit un peu moins d’une cuillère à café. Cependant, l’Agence nationale de santé a des objectifs moins glorieux. En effet, les Programmes Nationaux Nutrition Santé se succèdent, et le dernier, nommé PNNS 4 (2019-2023), prévoit de réduire de 30% la consommation de sel des Français d’ici 2025.

Des campagnes de sensibilisation sont menées pour informer les ménages des risques de la surconsommation de sel sur leur santé. En parallèle, les industriels sont incités à réduire la quantité de sel dans leurs produits.

Comment savoir si l’on mange trop de sel ?

Pour savoir rapidement si votre corps contient trop de sel, certains indices peuvent vous mettre sur la piste :

– Des mictions fréquentes : vos reins travaillent davantage pour éliminer le sel, vous urinez donc plus souvent ;

– Maux de tête fréquents, qui sont également un symptôme d’hypertension artérielle ;

– Des problèmes cognitifs dus à la déshydratation causée par l’excès de sel et les mictions fréquentes. Il peut s’agir de problèmes de mémoire ou de concentration, par exemple ;

– Vous pouvez avoir soif car votre corps tente de rétablir votre équilibre hydrique. Vos reins ont besoin d’eau pour fonctionner et éliminer le sel.

Si vous ressentez ces désagréments, il est peut-être temps d’envisager des changements dans vos habitudes alimentaires et de partir à la chasse au sel. Mais vous devez savoir où le trouver.

Où trouve-t-on le sel ?

Pendant des siècles, le sel a été utilisé pour conserver les aliments et comme condiment pour en rehausser le goût. Mais le développement de l’industrie agroalimentaire et la modification de nos habitudes culinaires font qu’aujourd’hui, selon l’OMS, près de 80% du sel que nous ingérons provient des aliments transformés.

Méfiez-vous de certains aliments qui peuvent être riches en sel sans en avoir l’air, car d’autres éléments, comme le sucre, peuvent leur donner un goût moins salé. Seule la lecture de l’étiquette du produit permet de déterminer la teneur réelle en sel. Outre les plats préparés, le sel présent dans notre alimentation quotidienne provient de plusieurs sources :

– Les aliments transformés : les plats cuisinés, les charcuteries comme le bacon, le jambon ou la saucisse, le fromage, les snacks salés comme les chips ou les cacahuètes, les soupes instantanées et de nombreuses autres préparations industrielles ;

– Les aliments consommés de façon récurrente tels que le pain, le pain de mie ou les céréales. Une seule baguette contient 4,7 grammes de sel, et chaque Français consomme en moyenne une demi-baguette par jour ;

– Les ajouts culinaires comme les bouillons-cubes et les préparations épicées ou aromatisées ;

– Les ajouts à table avec d’autres condiments et sous différentes formes comme la sauce soja, les sauces toutes prêtes et le sel de table.

Il est plus facile de réduire sa consommation de sel si l’on sait d’où il vient. Si vous avez l’habitude de consommer régulièrement certains aliments particulièrement riches en sodium, c’est là que se situe le problème. Nous n’abusons que des choses que nous aimons. 

Comment réduire votre consommation de sel ?

Avec quelques petits changements d’habitude, et en faisant attention, tout le monde peut faire quelque chose pour sa consommation de sel. Voici quatre mesures simples à prendre :

– Arrêtez d’ajouter du sel pendant la préparation des aliments ;

– Cessez d’utiliser les salières à table ;

– Limitez votre consommation de snacks salés ;

– Lorsque vous faites vos courses, choisissez des produits qui ne sont pas salés.

Et rassurez-vous, il est quasiment impossible de se retrouver en carence de sodium, tant il est présent dans notre alimentation. Alors sans passer drastiquement au régime sans sel, il est bon de s’interroger sur notre manière de consommer. Facteur d’hypertension, favorisant l’ostéoporose, le sel est comme beaucoup de choses : très bon pour la santé s’il est consommé avec modération.

“Pourquoi est-ce que je ne perds pas de poids ?”

“Pourquoi est-ce que je ne perds pas de poids ?”

Si les premiers kilos disparaissent généralement rapidement, les régimes amaigrissants conduisent rapidement à une stagnation du poids. Il y a plusieurs raisons à ce phénomène.

– Vous pouvez perdre du poids sans vous en rendre compte. En effet, le poids corporel fluctue constamment. Il est influencé, entre autres, par les hormones qui ont une grande influence sur la quantité d’eau que votre corps retient (surtout chez les femmes). Il est également possible que votre masse musculaire augmente alors que vous perdez de la graisse. Cela est particulièrement vrai si vous n’avez commencé à faire du sport que récemment. Dans ce cas, au lieu d’utiliser la balance tous les jours, mesurez plutôt votre tour de taille et votre pourcentage de graisse corporelle.

– Vous sous-estimez ce que vous mangez. De nombreuses personnes n’ont aucune idée de ce qu’elles mangent réellement. Tenir un journal alimentaire pendant un certain temps et noter tout ce que vous mettez dans votre bouche peut vous rendre plus conscient de vos habitudes alimentaires.

– Vous ne mangez pas assez de protéines. Les protéines sont un nutriment important pour la perte de poids. Si les protéines représentent 25 à 30 % des calories de votre alimentation, elles peuvent stimuler votre métabolisme et vous permettre de brûler 80 à 100 calories supplémentaires par jour. Les protéines peuvent également réduire considérablement les envies de grignotage.

– Vous ne faites pas assez travailler vos muscles. L’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour perdre du poids est de pratiquer une forme d’entraînement en résistance, comme soulever des poids. La musculation peut vous aider à maintenir la masse musculaire qui est souvent brûlée par la graisse corporelle si vous ne faites pas d’exercice. Le fait de soulever des poids peut également contribuer à prévenir les ralentissements métaboliques et à maintenir votre corps tonique et ferme.

– Vous ne dormez pas assez. Une bonne nuit de sommeil est l’un des facteurs les plus importants de votre santé physique et mentale, et donc de votre poids. Des études montrent que le manque de sommeil est l’un des principaux facteurs de risque d’obésité. Les adultes et les enfants qui dorment mal ont respectivement 55 % et 89 % plus de risques d’être obèses.

– Vous ne buvez pas assez d’eau. Boire de l’eau peut favoriser la perte de poids. Des recherches montrent que les personnes qui boivent un demi-litre d’eau 30 minutes avant un repas perdent 44 % de poids en plus que les autres. Il a également été démontré que boire de l’eau augmente le nombre de calories brûlées de 24 à 30 % sur une période d’une heure et demie.

– Vous avez un problème de santé qui rend la perte de poids plus difficile. Un certain nombre de problèmes de santé peuvent contribuer à la prise de poids, notamment l’hypothyroïdie (problèmes de thyroïde), le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et l’apnée du sommeil. Certains médicaments peuvent également rendre difficile la perte de poids ou même provoquer une prise de poids.

– Vous suivez un régime depuis trop longtemps. Si vous avez perdu du poids pendant des mois et que vous avez atteint un plateau, vous avez peut-être besoin d’une pause. Essayez d’augmenter votre apport calorique de quelques centaines de calories par jour, de dormir davantage et de faire de l’exercice. Essayez de maintenir votre taux de graisse corporelle pendant un à deux mois avant de réessayer de perdre du poids.

– Vous êtes trop stressé. Le stress peut vous donner envie de manger des aliments riches en calories et en graisses. Votre corps a également tendance à stocker davantage de graisse lorsque vous êtes stressé. Essayez de faire de l’exercice ou de méditer pour réduire le stress.

– Vous vous concentrez trop sur les régimes. Les régimes ne sont presque jamais efficaces à long terme. Des études montrent que les personnes qui suivent un régime prennent en fait plus de poids avec le temps. Au lieu de vous concentrer sur la perte de poids, efforcez-vous de conserver des habitudes saines. Choisissez une alimentation équilibrée et riche en nutriments, faites autant d’exercice que possible et faites régulièrement des choses qui vous rendent heureux. Essayez de nourrir votre corps au lieu de le priver et la perte de poids deviendra un effet secondaire naturel.

Est-il concevable de mincir 15 minutes par jour ?

Est-il concevable de mincir 15 minutes par jour ?

Un quart d’heure par jour est un temps de mouvement court et restreint. Pour devenir plus mince avec 15 minutes par jour, vous devez choisir votre programme de préparation avec précaution, fusionner la préparation fractionnée et changer votre routine alimentaire dès le début.

Choisir les bonnes activités pour 15 minutes d’entraînement par jour

De la graisse sur les hanches et les cuisses, des mollets en surpoids, une panse qui sort de votre jean, des bras qui pendent… vous avez besoin de mincir rapidement, mais vous n’avez que 15 minutes à consacrer aux entraînements chaque jour ?

C’est possible, à condition d’être exceptionnellement rigoureux dans votre méthodologie :

– Faites du HIIT (exercice cardio extrême) 2 à 3 fois par semaine.

– Alternez cardio et renforcement musculaire

– Prévoyez des jours de repos, ce qui vous permettra également d’aller courir pendant 30 minutes le lendemain d’une pause, par exemple.

Au total, que le programme soit réalisé à domicile ou qu’il s’agisse d’une séance en plein air ou en salle, de préférence avec un mentor, ces 15 minutes consacrées 7 fois par semaine à un travail actif doivent être élargies et rationalisées.

L’intérêt du HIIT est qu’il peut très bien s’appliquer à des pratiques diverses, en tout cas, quand on est novice : travail à la corde, boxe, vélo, aérobic… le corps continue à consommer des calories longtemps après ce type d’effort, à condition de bien le prendre.

Changements à apporter à la routine alimentaire pour être plus en forme

Pour être vraiment en forme, vous devez modifier votre routine alimentaire. Il est impossible d’espérer y parvenir sans un régime alimentaire équitable. Cela commence par l’arrêt du sucre (ce mouvement de fond vous fait gagner rapidement en forme, tout en étant utile pour votre bien-être), la restriction des féculents simples et la préférence pour les protéines, les légumes et les bonnes graisses.

Comment mincir et prendre du muscle dans ces conditions ? En ayant une admission adéquate de féculents et de protéines. N’essayez pas d’en faire trop, tout bien considéré : 15 minutes de jeu par jour ne légitiment pas la consommation de viande à chaque dîner.

Ces changements simples iront de pair avec le programme de jeu que vous suivez chaque jour, à la maison ou en progression. Sans une solide routine alimentaire, ces efforts n’aboutiront à rien ou presque !

un dernier point convaincant : s’entraîner sur un estomac vide

En adoptant un régime alimentaire irrégulier (16 heures de jeûne par jour par exemple, en sautant le petit déjeuner), ces 15 minutes d’effort sérieux après 14 ou 15 heures de jeûne vont permettre à l’organisme d’aller directement à l’assaut des réserves de graisse stockées à différents niveaux du corps.

Mincir avec 15 minutes  par jour peut donc être envisageable, si un véritable système est mis en place et que le régime alimentaire est suivi de manière appropriée. Enfin, l’accueil du jeûne discontinu, en plus d’être étonnant pour le bien-être, peut avoir des avantages supplémentaires réels sur l’effort de réduction de poids.

L’insomnie : Ces techniques appliquées pour s’endormir en un clin d’œil

L’insomnie : Ces techniques appliquées pour s’endormir en un clin d’œil

Comme il est parfois difficile de trouver le sommeil ! Il y a des nuits où l’on rêve de pouvoir fermer les yeux d’un simple claquement de doigts. S’il n’existe pas encore de remède miracle, sachez que de nombreuses personnes souffrent de troubles du sommeil, y compris des spécialistes du domaine.  Les techniques infaillibles pour réussir à se détendre et à s’endormir un peu plus facilement. Voici une liste de celles qui valent le détour !

Comme l’ont rappelé plusieurs spécialistes du sommeil, la règle d’or est avant tout de ne pas stresser. Facile à dire, moins évident à appliquer. S’il est compliqué de chasser certaines pensées parasites, évitez d’en rajouter. Si vous n’arrivez pas à dormir, ne regardez pas sans cesse l’horloge. Regarder les aiguilles tourner et se rapprocher un peu plus de votre réveil ne fera que vous rendre plus anxieux.

Chris Winter, président de Charlottesville Neurology and Sleep Medicine, recommande plutôt de profiter de ce moment où il ne se passe absolument rien pour penser à autre chose qu’au fait que vous devez dormir à tout prix.

 Écouter de la musique relaxante ou lire un livre peut aider certaines personnes, tandis que d’autres veulent simplement faire le vide dans leur esprit et se concentrer sur le repos plutôt que sur le sommeil.

Ne tombez pas dans le piège de consulter votre téléphone pour passer le temps, sinon il sera encore plus difficile de trouver le sommeil par la suite. Pour Ruchir. P. Patel, directeur médical de l’Insomnia and Sleep Institute of Arizona, ne plongez pas dans les somnifères, au risque de devenir rapidement dépendant.

En revanche, pour le médecin Anupama Ramalingam, un peu de mélatonine (l’hormone du sommeil), de temps en temps, ne fait pas de mal même si cela doit rester occasionnel.

Des techniques préventives pour préparer votre nuit pendant la journée

Une bonne nuit de sommeil peut se préparer… dès le matin ! L’exposition à une lumière vive (uniquement par beau temps) pendant la journée vous permettra de dormir plus facilement la nuit. De même, 20 minutes d’exercice par jour peuvent être salvatrices si vous avez le sommeil léger. Enfin, l’idéal est de manger sain et plutôt léger avant d’aller se coucher. Oubliez le sucre et la caféine, qui sont tous deux des excitants.

Cellulite : Que faire pour qu’elle disparaisse sur les cuisses, le ventre et la fesse ?

Cellulite : Que faire pour qu’elle disparaisse sur les cuisses, le ventre et la fesse ?

La cellulite concerne la grande majorité des femmes, qu’elles soient minces ou non. Si elle est inévitable et impossible à éliminer totalement, il existe des solutions naturelles et des traitements esthétiques pour limiter son apparition sur les cuisses, le ventre et les fesses.

Comment se forme la cellulite ?

Complexe par excellence, la cellulite touche une grande partie des femmes. Elle n’a rien à voir avec le surpoids puisque toutes les morphologies sont concernées. La cellulite se situe principalement sur les cuisses, les bras, les fesses et le ventre. Elle est le résultat d’une quantité excessive de cellules graisseuses sous la peau, généralement accompagnée d’une rétention d’eau. Ces cellules graisseuses sont logées sous l’épiderme.

Celui-ci va s’épaissir et donner un aspect capitonné. Il faut cependant savoir qu’il existe plusieurs types de cellulite. Elles ne sont pas toutes identiques et n’ont pas la même cause. Comment la repérer ? Comment s’en débarrasser ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Comment reconnaître la cellulite fibreuse ?

” Cette cellulite est facile à reconnaître : elle est difficile à palper, explique le Dr Philippe Blanchemaison, médecin vasculaire et spécialiste de la cellulite. Elle est douloureuse et souvent ancienne. Même si les femmes suivent un régime draconien, cette forme de cellulite ne disparaît pas comme ça. On l’appelle cellulite fibreuse car elle résulte de la transformation fibreuse du collagène.”

Comment s’en débarrasser ?

“Cette cellulite incrustée ou fibreuse est la plus difficile à éliminer. Les méthodes les plus efficaces sont invasives. Le “lipolaser” peut être une solution. Il s’agit d’une opération au cours de laquelle un laser passe sous la peau pour brûler les cellules graisseuses. Cette opération nécessite une visite dans une clinique. Beaucoup de femmes préfèrent les méthodes moins agressives, mais il n’y a pas forcément d’autres techniques efficaces contre ce type de cellulite.”

Comment repérer la cellulite adipeuse ?

La cellulite adipeuse correspond à un excès de graisse. Elle est localisée sur le ventre, les hanches, les cuisses et la culotte de cheval.  Cette forme de cellulite est liée à un excès de graisse sous la peau. En général, elle touche les personnes qui ont un problème de poids et qui sont prédisposées à l’embonpoint. Cette cellulite est plutôt molle et elle n’est pas douloureuse lorsqu’on la pince.

Comment s’en débarrasser ?

Pour lutter contre la cellulite adipeuse, il faut accélérer la fonte des graisses. Commencer par équilibrer son alimentation est une première étape essentielle, tout en pratiquant une activité sportive régulière. Mais des techniques spécifiques peuvent vous aider.

“Pour venir à bout de ce type de cellulite, de nombreuses méthodes existent sur le marché mais toutes n’ont pas, comme on dit dans le monde médical, un “niveau de preuve avéré”. Parmi elles : le laser que l’on pose sur la peau, la méthode de cavitation avec des ultrasons focalisés, les ondes de choc….

Cuisses, fesses, ventre … Comment éliminer la cellulite zone par zone ?

La cellulite se trouve aussi bien sur les cuisses que sur le ventre, les bras ou les fesses. Plan d’action pour la faire disparaître zone par zone.

Régime alimentaire, massages et soins

Si la cellulite est inévitable et impossible à éliminer complètement, il existe des solutions simples et efficaces pour la combattre et limiter ses effets. Tout d’abord, on adopte une alimentation saine et équilibrée, en limitant le sel et les crudités, qui favorisent la rétention d’eau.

Ensuite, on s’arme d’un soin anticellulite que l’on applique par automassage sur les zones concernées. Le palper-rouler, une méthode qui déstructure les cellules graisseuses et stimule la circulation sanguine, est la méthode de référence pour obtenir de bons résultats.

Régime anticellulite : quels fruits, boissons et protéines consommer ?

La cellulite touche 75% d’entre nous. Si la génétique en est la cause principale, il est possible de limiter ses effets par une meilleure alimentation. Explications avec Valérie Espinasse, nutritionniste.

La bonne façon d’appliquer une crème anticellulite

Comment bien appliquer sa crème anti-cellulite ? Voici 5 massages ciblés pour effacer les capitons et la peau d’orange.

Encore plus de conseils

De la recette de grand-mère aux innovations esthétiques, voici tous les trucs et astuces pour combattre la peau d’orange au quotidien.

L’amla : le fruit naturel pour un ventre plat, résultat assuré !

L’amla : le fruit naturel pour un ventre plat, résultat assuré !

L’amla est un fruit naturel encore généralement secret dans notre grand public. En tout cas, en Asie, il a effectivement trouvé sa place. De son nom “nourricier” en sanskrit, et surnommé “groseille indienne”, l’amla est un fruit biologique généralement utilisé dans la médecine ayurvédique.

Vous avez choisi de lutter contre la graisse vitale introduite dans la région de l’estomac ? Nous sommes là pour vous aider. L’estomac est régulièrement le plus grand complexe des femmes. Nous aspirons secrètement à un ventre plat et à des abdominaux bien formés, mais il est parfois plus difficile d’y parvenir.

 En fonction de notre digestion et de notre mode de vie, nous pouvons rencontrer des problèmes pour atteindre nos objectifs. Bien qu’il soit recommandé de demander conseil à un professionnel avant de se lancer dans un programme de remise en forme inhabituel, il existe des moyens de travailler sur votre vie quotidienne.

Imaginez un scénario dans lequel nous vous révélerions que pour vous sentir bien dans votre tête et dans votre corps, un petit produit naturel venu d’Asie serait votre partenaire. En effet, vous avez bien lu. L’amla est un fruit biologique qui a de nombreuses vertus pour notre bien-être, mais aussi pour notre silhouette. Grâce à ses propriétés de consommation des graisses, il nous aidera à avoir le fameux ventre plat.

Ventre plat : qu’est-ce que l’amla ?

L’amla est un fruit biologique encore très secret pour notre grand public. Pourtant, en Asie, il a effectivement trouvé sa place. De son nom “nourricier” en sanskrit, et surnommé “groseille indienne”, l’amla est un fruit naturel généralement utilisé dans la médication ayurvédique. Entre sa substance à haute teneur en nutriments C ou ses propriétés d’agent de prévention du cancer qui soutiennent notre cadre invulnérable, l’amla est connu et perçu comme gage de notre bien-être. Ses avantages ne s’arrêtent pas là, puisque ce fruit biologique est également utilisé pour perdre des kilos. En réalité, riche en gélatine, une fibre soluble, il augmenterait la sensation de satiété, et ferait donc office de coupe-faim caractéristique. De plus, sa teneur en chrome contrôle le niveau de glucose et diminue les changements significatifs de la glycémie, ce qui permet d’éviter les fringales.

 Ajoutez à cela que quelques examens distribués dans la National Library of Medicine, ont confirmé que ce fruit organique agit de manière significative sur le fonctionnement du foie, a un impact non négligeable sur la liste de poids, et diminue la graisse du ventre.

Niveau d’estomac : comment profiter de l’amla ?

Si l’amla est encore semi-secret et n’est donc pas toujours facile à découvrir dans sa structure normale, on peut tout de même le trouver sous forme de compléments alimentaires, de poudre à mélanger ou d’huile dans les magasins naturels.

Néanmoins, si vous avez la chance d’en trouver dans votre magasin de quartier, il est prescrit de le consommer nouveau ou en jus détox pour exploiter son impact sur la suppression de l’envie de manger et son activité de consommation des graisses.

Source de l’article, cliquez ici